Comme ailleurs

Thomas Provençal

0
378

Comme ailleurs 

par Thomas Provençal 

À Denman ça jase comme 

partout dans le monde,

toutes les mêmes peurs

rongées à la ronde. 

Les êtres humains

comme on le sait bien

sont pas mal pareils,

or, jusqu’aux orteils. 

On aime créer une belle histoire,

comment la vie se vit.

Chez la voisine où l’on se compare

on renforce notre avis. 

Comme tout le monde

on crée des cliques,

une chaleur sociale.

Quand on se croise au centre,

l’échange est cordial. 

Comme ailleurs, on veut de la paix,

que la vie se déroule bien.

Que notre coin de la planète 

soit un paradis humain.